NOUVELLE | NATIONALE N43


1 - Int. Voiture de Greg

Une Renault 21 noire. Des dés pendent au niveau du rétroviseur. Une musique jazzy, style Miles Davis. Il fait presque nuit. La voiture roule dans la ville. Les enseignes clignotantes reflètent sur le pare-brise. À son bord : Greg. Il conduit le regard à moitié endormi. Il est seul dans la voiture.

Un panneau nous indique que la voiture sort de la ville pour se diriger vers les collines. Le soleil se couche à l’horizon. La voiture va très vite, et ne croise aucune autre voiture sur son chemin… Greg roule vers un No Man’s Land… Lui seul connaît la direction qu’il prend.

Enfin il détourne les yeux de la route pour jeter un regard vers sa radio. Il change la station, la trompette de Miles Davis laisse place à la voix d’un commentateur radio.

Commentateur radio

Bienvenu sur « KCO », la radio seventies pour toute une nuit de musiques rock, avec, pour commencer, « Camel » et leur envoûtant « Lady Fantasy »… Douze minutes trente-cinq de bonheur… À tout à l’heure sur rocK musiC radiO !

La voiture roule toujours bercée par la mélodie. Les reflets des enseignes sur les vitres ont laissé place aux reflets du ciel brunâtre et de sa lune ornée d’étoiles. Le ciel est noir maintenant, Greg lève les yeux au ciel et aperçoit une étoile filante. Et c’est exactement à ce moment précis où Greg ne regarde pas la route que quelqu’un se met en travers.

Greg

MERDE !!!!

Greg n’a pas le temps de freiner qu’il le percute de plein fouet. La voiture dérape sur la route et s’arrête enfin.

2 - Ext. National N43

Greg sort très vite de sa voiture, en ponctuant son soupire haletant de quelques « merdes ». Il se jette par terre près du corps inanimé de la personne qu’il vient de percuter. Il le retourne et découvre que l’individu est en fait une femme d’une quarantaine d’années, brune et morte.

Greg lâche le corps, paniqué ; pour révéler ses mains pleines de sang… de son sang à elle. Greg, le regard perdu, se lève, les paumes tournées vers le ciel et court vers la voiture. Il rentre dedans et ferme la porte mais ne démarre pas.

3 - Int. Voiture de Greg

Greg sort son portable de sa poche. Des traces de sang recouvrent déjà le volant et ses habits.

Greg

Appeler la police… appeler la police…

L’excès d’adrénaline dans son sang le fait délirer un peu. Il sort l’antenne et se prépare à rentrer les deux numéros quand son regard se porte sur quelque chose près de la boîte à gants : une bouteille de Whisky. Le regard de Greg se perd à l’horizon… les larmes lui coulent aux yeux. Appeler la police signerait son arrêt de mort. Greg tourne sa tête vers le cadavre sur la route… puis autour de lui : il est seul au milieu de champs fraîchement labourés.

Puis sur un geste irréfléchi il sort de nouveau, déterminé.

4 - Ext. Nationale N43

IL tire le corps inanimé de la femme vers l’extérieur de la route et la dépose dans une sorte de fossé entre le bord de la route et un champ. Son corps est ainsi caché par les mauvaises herbes. Après avoir accompli son méfait, IL fixe un long moment le corps caché par les orties, des larmes coulant de son visage. Enfin IL se décide et se dirige vers sa voiture. IL claque la porte et démarre.

5 - Int. Voiture de Greg

Comme arrivants de nulle part, des flocons se mettent à tomber sur le capot de la voiture à Greg. Ce sont maintenant des nuages blancs éclairés par la lueur pâle d’une lune glacée qui reflètent sur le pare-brise de la Renault 21. IL frappe violemment le volant, les yeux remplis de larmes. Mais il est trop tard pour faire demi-tour.

Le temps est alors comme suspendu en vol. IL reste une vingtaine de secondes (qui paraissent être une heure) à fixer la route en essuyant du revers les larmes qui coulent de ses yeux.

6 - Ext. Nationale N43

La voiture de IL continue de rouler à une vitesse folle sur le fin duvet blanc laissé par la neige sur la route. Au loin, à travers le brouillard épais des flocons dans le vent, on aperçoit le DÉSERTÉ. Le DÉSERTÉ est un café perdu au milieu de nulle part… Même s’il est difficile de savoir s’il y a des maisons à l’horizon tellement le brouillard est laiteux.

7 - Int. Voiture de Greg

IL essuie les dernières larmes de sa joue et plonge son regard triste en direction du DÉSERTÉ. Il serait bien trop dangereux de s’arrêter à ce bar. Mais Greg est comme hypnotisé par l’enseigne clignotante. Attiré, happé, comme un moustique devant une lampe halogène. Arrivé plus près du bar, Greg constate son délabrement. Aucune voiture devant. Il ne restera pas longtemps. Il s’en fait la promesse. Il braque le volant à droite.

8 - Ext. Devant le DÉSERTÉ

La voiture rentre dans l’allée devant le café et se gare précipitamment. IL sort sa voiture et se dirige vers le café qui semble aussi être un Hôtel vu de si près. Devant l’entrée, Greg semble hésiter, mais il fait froid dehors, alors il s’engage. Les cinq marches devant la porte grincent à une après une sous le poids de Greg. Remplissant ses poumons d’air, retenant sa respiration, Greg ouvre la porte et rentre.

9 - Int. Le DÉSERTÉ

Aussi délabré que l’extérieur le laisser penser, le DÉSERTÉ s’ouvre à Greg : Bar sordide et sombre. Greg avance doucement dans la semi-pénombre jusqu’au bar. Il s’assit. Greg continue de contempler le vieux café-hôtel. Quelque chose attire son regard au bout du café : le mur recouvert de peintures. Greg sent son cœur exploser dans sa poitrine, encore plus fort que quand il a percuté la femme.

Barman

Je vous serre quelque chose ?

Greg sursaute. Il se retourne pour voir son interlocuteur. Le barman le scrute de son unique œil. L’insécurité que Greg ressent grandit.

Greg

Je prendrai… une bière s’il vous plaît.

Greg n’a pas vu les autres personnes au bar. Tous ont le regard perdu au fond de leur chope. Ils ne sortent pas un mot. Le barman revient vers Greg une chope à la main.

Barman

Nous n’aimons pas beaucoup les étrangers ici, alors buvez votre demi et allez-vous-en !

Quel accueil chaleureux ! De toute façon Greg n’a aucune intention de rester longtemps. Il se dépêche de boire son demi pour pouvoir s’en aller, mais visiblement il ne va pas assez vite. Car une personne rentre dans le bar avant que Greg n’ait le temps de se lever.

Un flic. Un simple flic fatigué par sa journée de labeur et qui vient se désaltérer dans ce taudis pourri. Mais Greg n’est pas rassuré pour autant.Le flic s’assoit au bar près de Greg et commande une chope. Décidément, les chopes doivent être la spécialité de la maison.

Le flic

Tu sais Didier, je trouve que le temps est malsain ce soir… je sais pas, il y a comme quelque chose de pourri dans l’air. Je ne saurais pas dire quoi exactement mais ça me prend les tripes depuis un quart d’heure.

Le barman lui sert sa chope.

Le flic

Ça sent la conscience pas tranquille dans ton café… Et crois-moi, un vieux flic comme moi ça ne se trompe jamais.

Le cœur de Greg s’accélère. Il en est persuadé, le flic parlait de lui. Ce dernier boit une gorgée et, à la surprise de Greg, se tourne vers lui.

Le flic

C’est la première fois qu’on vous voit ici toi ! Qu’est-ce-qu’une personne comme vous vient faire ici couvert de sang ?

De sang ? Oh non ! Greg regarde ses mains et son blazer : couverts du sang de la femme. Comment a-t-il pu être aussi stupide ?

Le flic

Je présume que vous devez travailler à la boucherie à l’Est de la ville.

Impossible, le flic le met dans une situation délicate et l’en sort lui-même !

Greg

Oui… en effet.

Le flic boit une gorgée et rajoute le regard perdu.

Le flic

Dommage qu’elle soit fermée depuis déjà cinq ans.

Greg est perdu. Le flic a dit cela comme une pensée futile, mais un silence pesant se refait sentir. Toutes les personnes au bar, excepté le flic, ont relevé leur tête et regardent Greg. Comme devant un soap opéra. Attendant sa réplique. Greg n’en peut plus, il se sent comme étouffer. Il doit sortir. Il pose une pièce et se dirige vers la sortie. Avant de passer la porte il se risque à un dernier coup d’œil à l’intérieur vers le bar. Personne ne le regarde, les personnes du bar ont leur visage vers leur chope comme à son arrivée. Il sort.

10 - Ext. Le DÉSERTÉ

Greg s’avance vers sa voiture. Mais elle a disparu. Il tourne plusieurs fois sur lui-même pour regarder autour : rien. Cet endroit est maudit, il le sait, il doit le fuir. Il court vers la route. Il remonte vers le centre-ville en courant. Il a beaucoup de marche à faire, il le sait, mais qu’importe. Il veut s’éloigner le plus possible de ce bar.

Un kilomètre et demi, une lumière aveuglante éclaire le dos de Greg. Avec le brouillard, Greg ne voit que deux cercles lumineux. Mais il le sait, c’est le flic. Il le charge. Greg se met à courir en regardant derrière lui la lumière se rapprocher. C’est à ce moment qu’une voiture le percute de l’avant.

11 - Int. Voiture de George

George

MERDE !!!!

Il freine la voiture de toute urgence. Tente d’éviter cet inconnu qui court face à lui à travers le brouillard, mais il est trop tard : George sent un craquement horrible quand la roue avant droite roule sur le crâne de Greg.

George en état de choc ne s’arrête même pas. Il aurait dû s’arrêter. Il le sait. Il doit prévenir la police de toute urgence. Il voit une enseigne clignotante à travers le brouillard …. Le DÉSERTÉ. Il braque à droite et rentre dans le parking.